L’Ambroisie

L’ambroisie, plante très allergisante à éradiquer

L’ambroisie fait partie des rares végétaux qui n’ont aucune qualité, de quelque nature qu’elles soient, à mettre en avant : ni gustative, ni esthétique, ni médicinale. Bien au contraire, elle est à l’origine de très nombreuses pathologies liées à la dissémination de son pollen, à partir du mois d’août jusqu’en octobre. Ce pollen extrêmement allergisant provoque rhinites, urticaires, toux, eczéma, conjonctivites, asthme, trachéites, etc, qui peuvent s’avérer très handicapants mais aussi très couteux en termes de soins.

Pour consulter la brochure sur l’Ambroisie, cliquez ici.

Frelons asiatiques

Le frelon asiatique est un insecte originaire d’Asie introduit en France par accident en 2004. Cet insecte est un prédateur d’abeilles et une menace pour l’apiculture.

La dose de venin injectée par le frelon est plus importante que celle d’une guêpe, plus profonde et bien sûr plus douloureuse. En cas de piqûres multiples (très fréquent), il y a risque de troubles importants, car le venin est neurotoxique et cardiotoxique.
Les nids de frelons asiatiques sont souvent implantés en hauteur. Ils peuvent abriter jusqu’à 13 000 individus.

La destruction des colonies reste la méthode la plus efficace pour diminuer les populations de frelon asiatique. Celle-ci doit se faire le plus tôt possible et jusque mi-novembre.
Nous vous conseillons de contacter un professionnel agréé pour vous en débarasser.

Afin d’éradiquer les frelons asiatiques et compléter l’arrêté ministériel du 14 février 2018, la municipalité d’Issou a pris un arrêté en date du 15 novembre 2018 portant obligation de destruction des nids de frelons asiatiques.

Pour consulter la brochure sur le dépliant sur les frelons asiatiques, cliquez ici.

Chenilles processionnaires du pin

Les chenilles processionnaires sont urticantes et ces urtications peuvent entraîner des allergies chez l’humain et l’animal.

 

 

 

NE PAS MANIPULER DE NID, NI DE CHENILLES

La commune d’Issou a mis en place des moyens pour éradiquer au mieux ces chenilles pour la sécurité et le bien-être de tous dans les espaces lui appartenant.*

* Selon l’arrêté permanent du Maire n° 06-04/2014

 * Qu’est ce qu’une chenille processionnaire ?

On la rencontre au printemps et en été sur les chênes et en hiver sur les pins. Elle vit dans des nids, accrochés aux arbres, puis se déplace en groupe. Ses poils,qui sont urticants, se détachent facilement lors d’un contact ou sous l’effet du vent.

* Que risque le corps humain ?

-De fortes réactions allergiques au niveau des yeux,

– Des rougeurs et des démangeaisons sur la peau,

-Des difficultés respiratoires.

* Comment se protéger ?

Je ne m’approche pas et je ne touche pas les chenilles ou leurs nids,

Je ne me promène pas sous les arbres porteurs de nids,

J’évite de me frotter les yeux pendant ou au retour d’une balade.

* Moyens de lutte mis en place dans la communne

Dans le cadre de la luttre contre des chenilles processionnaires, la commune a mis en place deux types de dispositifs contribuant à réguler les populations de chenilles urticantes dans les pins.

Les éco-pièges : L’éco-piège est une méthode biologique de lutte consistant à placer autour du tronc de l’arbre un “collier”.

Celui-ci est composé d’une gouttière et d’un sac. Le principe est de faire tomber les chenilles lors de leur procession vers le sol.

Les nichoirs à mésanges : La pose de nichoirs facilite la sédentarisation d’auxiliaires précieux comme les mésanges

La mésange s’est spécialisée dans le perçage des nids d’hiver d’où elle peut prélever la totalité des chenilles occupant le cocon.

Pour consulter l’arrêté permanent portant sur l’obligation de traiter les arbres infestés de chenilles processionnaires, cliquez ici.